Hôtel d’Agar

“Il allie la force à la lumière“
devise de la famille Agar

 

Son histoire

Le cabinet des curiosités

L’Hôtel d’Agar est un hôtel particulier bâti sur les ruines de la ville grecque et romaine.
Les premier éléments datent du XIIe siècle. Il a été remanié au fil des siècles et a dévoilé de nombreux trésors archéologiques et artistiques : tour gothique du XVe siècle et ses gargouilles, un plafond peint réalisé en 1537 pour la venue de François Ier, un remarquable cycle médicéen de cheminées en stuc vers 1600, les vestiges d’un temple et des thermes d’Auguste du Ier siècle av J.-C. etc. Héritier des cabinets de curiosités de la Renaissance, il abrite une incroyable collection, fruit de plus de 27 ans de recherches
assidues et de sauvetages de trésors voués à l’oubli ou à la destruction. Cet “anti-musée“ (le Figaro magazine) unique en son genre vous propose de découvrir des objets d’archéologie, d’ethnologie, d’art contemporain, avec de nombreuses interventions d’artistes.

Les œuvres visibles forment une invraisemblable accumulation de toutes les périodes avec quelques moments forts : les peintures caravagesques, les porcelaines de Sèvres contemporaines, un des plus vieux meubles de pharmacie de France, un ensemble textile allant du néolithique à aujourd’hui, la plus importante crèche provençale des XVIIIe et XIXe siècles, et tant d’autres trésors.

Caravage à Cavaillon ?

Les Caravage de Peiresc n’ont jamais quitté la Provence en plus de 400 ans et doivent rester accessible au public, dans l’intimité d’un cabinet de curiosités, selon le souhait de Peiresc. Les Agar étaient une famille d’érudits, archéologues et mythographes, proche de Peiresc. Ensemble, ils ont réalisé des fouilles sur des épigraphies grecques à Cavaillon. Les Agar de Cavaillon ont fait réaliser dans leurs demeures plusieurs cycles “à l’antique“ (peintures, cheminées en stuc, etc) avec des artistes proches de Peiresc (par exemple : Abraham van Diepenbeeck).

L’Hôtel d’Agar est le cadre idéal

pour continuer à conserver les Caravage de Peiresc.

Le mot des fondateurs

« Ouvrir les portes des Hôtels d’Agar, c’est révéler un monde hors norme. Entre ces murs, le « voyageur » redécouvre la valeur libératrice de l’art et la perception de la beauté dans les choses les plus simples.»

Christian Morand

Hôtel d'Agar

« Nous voulons une alchimie entre l’art d’hier et la création en train de se faire, transmettre une histoire et une mémoire. Nous espérons sauver un patrimoine et le faire redécouvrir à tous. À partir de ce point névralgique, nous voulons offrir un nouveau regard sur Cavaillon. »

Véronique Morand

Hôtel d'Agar

« Ce n’est pas l’aspect esthétique qui importe, mais d’abord le sens philosophique, intellectuel et spirituel. Nous ne hiérarchisons pas les arts mais les faisons dialoguer. La simplicité et l’opulence, l’archaïsme et le baroque ne sont pas antinomiques. »

Guilhem Morand

Hôtel d'Agar

« Il s’agit de comprendre le sens caché d’une œuvre, mais surtout de partager ce savoir et d’inspirer son prochain, les artistes et les visiteurs. Il existe un lien transversal entre la philosophie, la science, la musique, le théâtre, l’histoire, notre héritage et l’art. »

Olivier Morand

Hôtel d'Agar

Logo Hôtel d'Agar

Adresse

Hôtel d’Agar
58 rue Liffran
84300 CAVAILLON, France
Tél. : 06 24 17 20 13

Horaires

L’Hôtel d’Agar est ouvert tous les jours
en période d’exposition,
uniquement des visites guidées réservation
10h30 – 14h – 16h

Visite sur rendez-vous en dehors des périodes régulières d’exposition.