L'IVOIRE PEIRESC-BARBERINI

les secrets du chef-d’oeuvre byzantin du musée du Louvre

 

 

 

 

 

 

L’IVOIRE PEIRESC-BARBERINI :

les secrets d’un chef-d’œuvre du Louvre

 

29 juin au 19 septembre 2021

Hôtel d’Agar
Cavaillon

 

Uniquement des visites guidées, et sur réservation sur la billetterie en ligne de l’Hôtel d’Agar

 

L’ivoire PeirescBarberini  

 PRESENTATION

 

L’Hôtel d’Agar présente cet été un ivoire d’inspiration byzantine inédit et unique au monde. Il ne s’agit rien de moins que de la reprise du chef-d’oeuvre éblouissant de l’art byzantin du musée du Louvre : l’ivoire Peiresc Barberini. Le seul feuillet de diptyque impérial connu. Notre ivoire fut réalisé en France vers 1410-1430.

Ce mystérieux chef-d’œuvre du IV-VIe siècle ap. J.-C. fut découvert par Peiresc, le plus important érudit et mécène provençal du XVIIe siècle, et admiré par de nombreuses personnalités ou artistes tel que Louis Finson, ami proche et protecteur du Caravage, lors de son passage à Aix en Provence en 1613-1614. Peiresc l’offre au cardinal Francesco Barberini en 1625, neveu de son ami le pape Urbain VIII Maffeo Barberini. Cependant, la composition est décrite comme incomplète par Peiresc, avec plusieurs panneaux manquants. Depuis le XIXe siècle, les historiens bataillent sur la datation de l’ivoire, sa provenance, la signification de la composition ainsi que sur le modèle de l’empereur : Héraclius, Anastase Ier, Constance II, Théodose Ier, Léon II, Zénon, Justinien,… ou Constantin Ier (Aurelius Caesar Constantinus) fondateur victorieux de Constantinople ? Mars, Minerve, le Christ et les anges (symboles de l’édit de Constantin) offrent à l’empereur les attributs d’une victoire éclatante.

La découverte à l’Hôtel d’Agar de cet ivoire complet permet de confirmer plusieurs hypothèses, ouvre de nouvelles pistes dans la recherche et révèle les secrets d’un chef-d’oeuvre de l’art byzantin.

 

 

BILLETTERIE EN LIGNE >>